La queue nouée chez les Corgis

Pratiquement, toutes les races présentent des anomalies dans les queues. On distingue des mutations congénitales ou acquises. Beaucoup de ces défauts amènent à une modification dans le port de la queue. On appelle ces queues "queues nouées".

Les queues nouées apparaissent de temps à autre chez le Cardigan. Des cas sont connus au Danemark, en Hollande, en Angleterre, aux Etats-Unis, en Australie et en Nouvelle Zélande. On connaît mal la répartition parce que les chiots qui ont ce défaut se vendent d'habitude comme chiens de famille et n'apparaissent pas aux expositions. En outre, la plupart des juges ne regardent la queue que pour le port et la longueur et ils ne cherchent pas d'éventuels défauts anatomiques. D'habitude, la malformation n'est pas visible, on ne la remarque qu'à la palpation.

Chez le Pembroke, il est encore plus difficile de juger de la répartition de ces malformations, puisque l'ablation de la queue était autorisée jusqu'en 1999 et qu'on la pratique encore aujourd'hui dans différents pays. En Suisse, pour le moment, un seul cas est connu.

La queue nouée est le résultat d'une anomalie dans le développement des vertèbres caudales. Les malformations les plus courantes sont :
- La demi-vertèbre (hemivertebra) : développement anormal d'une moitié de la vertèbre, que ce soit la moitié antérieure, postérieure, gauche ou droite.
- La vertèbre triangulaire : le corps de la vertèbre présente une déformation pointue.
- Les vertèbres bloquées : deux ou plusieurs vertèbres sont soudées complètement ou partiellement.

La queue fait partie du squelette et elle est la prolongation de la colonne vertébrale. Les anomalies des vertèbres de la queue sont des défauts du squelette. Aussi longtemps que les anomalies ne concernent que la queue, il n'y a pas de répercutions sur la santé du chien. Mais on suppose qu'il pourrait y avoir une transmission héréditaire de ces défauts et, si l'on faisait de l'élevage avec un tel chien, cette petite anomalie pourrait avoir des répercutions très sérieuses pour ses descendants - non seulement en ce qui concerne la queue, mais également pour toute la colonne vertébrale. Chez les Teckels, où il y a beaucoup de cas de ce genre, les examens montrent une transmission héréditaire autosomique récessive tandis que chez les Pembrokes, la transmission des queues génétiquement courtes est dominante.

Pour beaucoup de races, une queue nouée est considérée comme un défaut grave et une exclusion d'élevage s'ensuit, par exemple chez les : Shetland Sheepdog, Bouvier d'Entlebuch, Bouvier d'Appenzell, Dogue allemand, Dogue de Bordeaux, Teckel, Beagle, Drahthaar allemand, Labrador Retriever.

Une telle malformation chez les Welsh Corgis devrait être considérée comme un défaut et amener à l'exclusion d'élevage.

ANo / trad. : mg/amr
Corgi News, décembre 2003

ANo
Corgi News Dezember 2003

Top

www.welshcorgi-news.ch
03.05.2010