Un Corgi au passeport vacances à Zurich

Lors des vacances scolaires de printemps, l'administration des écoles et du sport de la ville de Zurich a organisé un cours qui avait pour but d'apprendre aux enfants à maîtriser la peur des chiens et de les familiariser avec ces derniers. Pendant quatre jours, une centaine d'enfants des écoles primaires ont profité de cette opportunité.

Etant donné que j'avais suivi avec mon Corgi Digsi tous les cours de chiots et d'éducation à l'école canine d'Albisgüetli, on m'a demandé si je voulais bien y participer. J'y ai vu une expérience positive pour Digsi et moi et j'ai donc accepté.

Le matin était consacré à la théorie. Ria Meier, une monitrice chevronnée pour les classes de jeu pour chiots et pour les cours d'éducation a répondu aux questions relatives aux chiens et a expliqué leurs différents langages.

Avant midi, six propriétaires sont arrivées avec leurs chiots et ont montré comment se déroulait une classe de jeu et le cœur de certains enfants s'est mis à battre plus vite. Après cette démonstration, grand nombre de ces enfants souhaitaient posséder un chien.


Juste avant le dîner, un petit questionnaire a été distribué aux enfants afin de voir ce qu'ils avaient retenu. On aurait pu entendre voler une mouche tellement qu'ils étaient concentrés sur ce questionnaire. Après le repas, nous, six propriétaires et nos chiens - un Lagotto, un Flat Coated Retriever, un Landseer, un American Pit Bull, un Weimaraner et le plus petit un Corgi - sommes arrivées.

Après la théorie suivit la pratique. Les enfants ont appris comment réagir lorsqu'un chien arrive en courant. Les 26 enfants jouent bruyamment, courent et d'un coup, un chien arrive dans le groupe. Ria Meier utilise alors un sifflet et tous les enfants se jettent parterre et font la "boule": les mains sur la nuque et restent immobiles. Ils se laissent flairer et renifler et pour quelques-uns c'était une épreuve de courage, surtout quand il y avait le Landseer ou l'American Pit Bull qui circulait entre les "boules".


Après les deux phases instructives sont arrivés les jeux. Les enfants faisant un rond et tenant une grande bâche bleue en simulant de l'eau avec des vagues. Ensuite, Digsi et moi avons rampé sous la bâche et les enfants ont eu un grand plaisir de tâter Digsi ou de guigner ce qu'elle faisait. Ce jeu qui met le chien pas mal sous pression, n'a pas été un problème pour Digsi - pas plus ni moins que de traverser le couloir entre 26 jambes d'enfants. A la fin, les enfants ont pu choisir le chien avec lequel ils voulaient faire un parcours avec différents exercices. Digsi, le plus petit, était le "oh il est chou" - et fut le préféré des enfants peureux. Une fille qui n'avait pas pu participer aux jeux précédents tellement qu'elle était morte de peur, s'est transformée en une vraie amoureuse de chiens. Au bout de quelque temps elle a même donné un bout de saucisse au chien avec sa main.


C'était magnifique de voir comment Digsi et les enfants - cinq d'habitude - a sprinté avec attention en faisant une série de sauts pour ensuite être récompensée avec un bout de saucisse.

Suivit le rapporter. D'abord nous avons posé le bout de bois tout près. Digsi adore le rapport et elle est très rapide, la distance chez les derniers du groupe s'est rallongée jusqu'au milieu du terrain. Ensuite nous avons fait deux obstacles d'agility: le slalom et le tunnel. Quel étonnement qu'un petit chien puisse zigzaguer dans le slalom et passer le tunnel aussi rapidement.


A l'exercice "envoyer en avant", un enfant tenait Digsi par le collier pendant qu'un autre posait un bout de saucisse à une certaine distance sur une petite assiette. Le premier enfant envoya Digsi en avant vers l'assiette et le rappela au point de départ. Ma fonction consistant à distribuer les saucisses dans les différentes mains des enfants.

Le cours passa beaucoup trop vite et vers 16 heures c'était terminé. Pour finir, Digsi a reçu encore beaucoup de caresses et de temps à autre un bisou sur le nez.

Chaque enfant a reçu un diplôme pour cette journée de vacances instructive. Ces quatre jours n'ont pas été profitables seulement pour les enfants, mais aussi pour Digsi et moi ce fut très positif et nous avons fait des bonnes expériences.

Une preuve que le Corgi est un chien fantastique pour familles et enfants.

Jolanda Michel
Trad. Margo
Corgi News, août 2008

08.05.2010